De la mode et de l’élégance

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

“Suivez la mode ou quittez le monde.” Cet adage a le mérite d’exprimer à merveille l’importance des codes esthétiques au sein de la société. Qui veut s’y intégrer dans les règles de l’art a tout intérêt à se pencher sur les mouvements esthétiques et stylistiques du moment s’il ne veut pas être relégué sur les marches du perron de l’Histoire. Suivre la mode, c’est évoluer ; savoir de quoi il retourne, c’est parvenir à mieux déchiffrer les subtiles variations de l’âme humaine. En la matière, il y a largement de quoi faire.

Les bellâtres et les séductrices sont, de fait, les émissaires d’une certaine forme d’art de vivre. Accorder son apparence extérieure au goût du jour requiert une capacité d’adaptation et une volonté de recherche bien supérieure à celle du simple quidam se satisfaisant de prêt-à-porter. Se contenter de vêtements basiques, à la coupe désincarnée, ne met nullement en valeur. L’important est de déclarer à la face du monde, avec une grande subtilité, autour de quels axes tourne sa personnalité.

Des légendes du style ont ainsi émergé, des individus singuliers dont la portée de voix ne cesse d’influencer le quotidien d’autrui. Du mouvement dandy aux modeuses, le crédo n’a pas varié : agir et penser sa vie comme si celle-ci était une œuvre d’art en perpétuel mouvement.

Ceci ne doit pas pour autant faire oublier que s’habiller en fonction d’un certain lifestyle sous-entend une dose certaine d’humilité envers ceux que l’on côtoie au jour le jour. Faute de quoi toute tentative d’incarner la dernière tendance du jour ne fera que passer pour un méprisable snobisme. Or là n’est pas l’idée ! Car il y a autant de faiblesse à fuir la mode qu’à l’affecter. À quoi servirait-il donc de s’aliéner ceux dont, au fond, c’est l’admiration que l’on cherche? Absolument rien.

Porter une belle veste homme est à la portée de tout un chacun; la porter admirablement et avec élégance, en revanche, demande un savoir-être qui s’obtient au fil des années et de l’expérience du style. Certains argueront qu’il s’agit avant tout d’un état d’esprit qui transparaît via le langage du corps ; un non-dit qui s’affiche à la vue et au su de tous. Ce qu’ils ne disent pas à haute voix, c’est la nécessité de considérer esprit et corps comme un seul et même ensemble, dont l’apparence extérieure doit s’accorder aux formes de l’âme. Au bout du compte, c’est cela avoir du style.

Enfin n’oublions pas l’importance du contexte général. Il faut certes être en mesure de humer l’air du temps afin de toucher du doigt quel sera ou non le style du moment, toutefois il n’est pas inutile d’avoir le sens de l’à-propos. Se saisir de sa veste pour sortir s’envisage quelle que soit la saison; par contre, chausser des sandales au cœur de l’hiver relève surtout de l’inconscience - voire de la sottise la plus complète. Il y a un temps pour les sandales comme il y en a un pour les bonnets, aussi esthétiques soient-elles. Jouer sur le décalage au prétexte du style doit en conséquent s’effectuer avec une précision de métronome, selon le cadre au sein duquel on se place.

Et vous, vers quelles directions se portent vos réflexions dès lors que vous entendez parler de mode autour de vous?

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »