La tenue running ne fait pas le coureur, mais y contribue

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le running est une affaire de passionnés qui ne s’effraient pas d’avaler les kilomètres de semaine en semaine. Qu’est-ce donc qui les pousse à arpenter le bitume et autres circuits de course à travers le pays, voir du monde ?

En vérité, ces coureurs modernes ne courent pas forcément après quelque chose de précis. Leurs motivations sont aussi disparates et diverses qu’il y a de sportifs, or c’est ce qui fait la richesse humaine de cette activité. Enfiler son vêtement running pour s’en aller rejoindre d’autres passionnés, issus de milieux variés mais courant pour se faire également plaisir, est une joie sans commune mesure. La communauté running est particulièrement forte du fait de sa diversité

Un bon coureur - terme que nous préférerons ici, une fois n’est pas coutume, à celui de runner - ne se laisse pas arrêter par les aléas météorologiques : s’il court en tout temps et en tout lieu, ce n’est pas pour renoncer face à un petit crachin. En l’occurrence, ce n’est pas l’équipement running qui manque pour s’adapter au gré des circonstances ! Relativement modique, celui-ci est spécialement conçu pour être léger, rester chevillé au corps et réguler au mieux la température corporelle. Si l’on sue, c’est de bonheur.

Il est entendu que ce n’est pas le vêtement running qui fait le coureur ; cependant, il contribue fortement à ses bonnes performances. Que ce soit via ses lignes ou via son matériau de fabrication, la tenue sportive facilite l’aérodynamisme (dans une certaine mesure) et favorise la circulation sanguine en jouant sur la compression des muscles. Inutile de préciser l’avantage conféré alors que le running est typiquement le type d’activité physique faisant travailler l’endurance et le cardio.

En running, pas de discrimination par rapport à l’âge ou au sexe. Tant que chacun court en bonne entente avec ses rivaux (lors des courses), l’ouverture d’esprit est de mise et seules les capacités sportives importent. Chacun peut inspirer ses semblables par la qualité de sa foulée ou par le rythme adopté tout au long du parcours franchi. On ne parle pas ici de compétition, mais de moments partagés.

On peut voir les coureurs de running comme les dignes successeurs des marathoniens grecs de jadis. D’ailleurs, il n’y a qu’à parler du marathon de New-York ou de Londres pour voir s’allumer au fond des yeux de son interlocuteur coureur une lueur d’envie et de crainte. D’envie, car ces parcours mythiques font partie de ces graals que tout coureur rêve de tenter. De crainte, car la difficulté en laissera plus d’un sur le carreau - ils savent qu’il leur faudra un mental d’acier et une forme physique irréprochable pour s’en tirer. À tout le moins le désir est-il là !


Que ce soit pour le plaisir ou pour la performance, l’adepte de running a toute sa place sur le bitume pour y faire vivre l’esprit sportif et ses valeurs d’humanité !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »