Joindre l’utile au beau : la veste de montagne

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le soin porté à sa tenue vestimentaire est un processus qui jamais ne cesse. Quand bien même on n’accorderait qu’une attention limitée à l’esthétique de sa vêture, l’aspect pratique, lui, n’est que rarement laissé de côté.

En effet la dimension utilitaire d’un vêtement n’a rien de contestable : elle est son essence même, sa raison d’être. Lorsque ce dont on s’habille n’a d’autre fonction que d’être joli et de capter l’œil au mépris de sa fonctionnalité, il s’agit de mode, et non d’autre chose. Or, si la mode apporte parfois des innovations intéressantes quant aux formes et aux couleurs du quotidien, elle se révèle bien inutile au moment de se confronter à la réalité du monde extérieur aux podiums, défilés et soirées en galante compagnie.

Sur ce point, le cas des vestes est emblématique. Une veste est supposément censée recouvrir le corps afin de le protéger des aléas climatiques qui règnent en maîtres dès lors que l’on pointe le bout de son nez dehors. La choisir belle pour se sentir vu, admiré voire apprécié est agréable, pour sûr, toutefois on évitera de la ressortir si, dans les faits, on s’aperçoit que même habillé on se trouve à geler ou à bouillir sur place. S’infliger de tels maux est largement dispensable.

Il existe cependant un cas où l’alliance entre couleurs vives et côté pratique peut se mettre en place dans une relative harmonie. Loin de la mode et de la haute couture - encore que la technicité pour la produire soit d’une exigence immense - il s’agit de la veste de montagne.

Destinée à l’usage en extérieur, cette dernière permet de faire face à toutes les situations météorologiques possibles. Les matériaux employés ont bien évolué depuis les débuts des premières explorations des cimes : le goretex a remplacé les fourrures, la résistance des tissus synthétiques a amplement fait ses preuves… Autant dire que les alpinistes, trekkeurs et randonneurs se sont bien vite emparés des vertus de ces habits tout à la fois chauds, imperméables et respirants. Aujourd’hui, le look du baroudeur ne saurait s’imaginer sans ces vestes polyvalentes et efficaces. Ni plus ni moins, elles sont devenues indispensables aux yeux de tous.

Les couleurs vives, souvent employées, permettent en outre de faciliter la visibilité des porteurs de vestes de montagne. En milieu urbain, ces teintes prêteraient certainement à sourire ; en environnement sauvage, elles dégagent une forme de puissance évocatrice qui ne laisse personne insensible. Qu’y a-t-il de plus fascinant que de discerner, sur une ligne de crête sombre ou un glacier au blanc bleuté immaculé, la silhouette colorée d’un explorateur en train de relever un défi sportif ?


Au bout du compte, la nature reste le meilleur podium pour qu’un vêtement dévoile les possibilités qu’il renferme.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »